Au revoir 2022 : le bilan et les projections

Rédigé par Alain Le Bras le 17 janv. 2023 11:23:21
Alain Le Bras

3 Min de lecture

 

Comme la tradition le veut, laissez-moi tout d’abord vous souhaiter une bonne et merveilleuse année 2023 !


L’heure des bilans et projections a sonné, mais avant d’écrire cet article et d’établir les prévisions pour 2023, revenons tout de même sur l’année qui vient de s’écouler. 

 

Bilan technologique de 2022

 

Dans un premier temps, revenons ensemble sur les tendances de 2022 :

  • Cybersécurité : ce sujet ne s’est pas démenti, voire il a été mis en exergue avec les conflits apparus en 2022. Le terme s’est beaucoup décliné en termes Cyberattaque et Cyberdéfense. Cette tendance va être extrêmement durable, et faire complètement partie de nos quotidiens. Notre Certification ISO 27001 arrive à point nommé.

  • La Conformité reste en forme avec une montée en puissance des stratégies RSE de nos organisations. Le RSE sera un axe d’amélioration pour Arondor en  2023.

  • Le Cloud et le SaaS restent toujours en lame de fond, avec malgré tout des premiers retours vers le “On Premise” car certains “Early Adopters” Cloud commencent à faire marche arrière en réinternalisant des applications (à surveiller dans les prochaines années). Dans nos domaines, le terrain reste vierge et Arondor va “exposer” de plus en plus son expertise directe à travers le Cloud.

 

Certaines technologies ont marqué le pas en 2022. Dans nos domaines de prédilection, les projets IA (Intelligence Artificielle) ont montré certaines limites, lors de leur passage à l’échelle. Si des progrès ont été effectués et que les perspectives sont remarquables, leur mise en œuvre prendra certainement du temps et de beaucoup d’énergie.

Enfin, l’année 2022 s'est inscrite dans la continuité de 2021 avec les tendances évoquées bien marquées. Cependant, 2022 aura été le retour relatif d’une normalité sanitaire. Mais chaque année réserve ses surprises, et cette année a marqué le retour d’une nouvelle version de la guerre froide et de ses conséquences sur nos marchés.

  • Un retour de l’inflation avec une pression naturelle sur les salaires,
  • Un tarissement de la main-d'œuvre IT russe, utilisée par certains éditeurs (nombreux centres de recherche) et certaines sociétés en offshoring,
  • Une légitime inquiétude sur l’avenir proche (récession ?),
  • Une forte augmentation des Maintenances Logicielles (effet d’aubaine ?),
  • Un dollar à nouveau fort.

 

C’est avec ces nouvelles donnes, que l’année 2023 démarre.

 

Alors pour 2023 ! Quoi de neuf ?

 

Le modèle des éditeurs logiciels est toujours en transformation. Les derniers éditeurs sont finalement passés à la souscription/abonnement (adopté par Arondor depuis plus de 10 ans). Finalement, cela aura certainement des conséquences et des effets inconnus sur les processus de décision et les méthodes de vente. En 2023, le vendeur de licences perpétuelles risque d’être bien seul. Une vraie Révolution !


Au niveau des ESN, les effets des acquisitions continuent, bien que nous n'ayons pas vu de très grandes consolidations en 2022. Elles concernaient principalement des entreprises de taille moyenne non cotées en bourse. Pour d'autres, elles ont lieu, même si les valorisations  très élevées de certaines restent un véritable frein  à ces fusions.


Sur le plan technologique, nous assistons à une convergence des technologies. En effet, les "Pure Players" sont rares et disparaissent rapidement ou fusionnent pour étoffer leurs offres. 


Par exemple, un “player” dans le domaine de la capture de document doit avoir une offre avec un vrai workflow, un robot, une intelligence artificielle, etc. Il en va de même pour les robots qui élargissent leur offre avec le workflow, l'intelligence artificielle, etc. C’est pourquoi, on trouve des acteurs avec une couverture technique similaire sur une problématique donnée. Le principe est, donc, de pouvoir proposer le bon “Bundle” au client final en vue de couvrir un scope fonctionnel large.


Le dernier exemple est notamment le “Process Mining”. Le “Process Mining” est un ensemble de techniques qui permettent d'analyser les processus métiers afin de les optimiser.  Ce concept ancien renaît de ses cendres. Certes, il y a 20 ans, ce concept  était expérimenté uniquement par les acteurs du BPM et du Case avec peu de succès (complexité de mise en place).


Aujourd’hui, sur ce même concept, non seulement les acteurs BPM/Case ont étoffé leurs offres en vue de relancer le concept mais ils ne sont plus seuls, ils ont été rejoints par des acteurs de la Capture, du RPA, du Middleware, etc. Nous avons vu cette approche dans d'autres domaines, mais elle est devenue systématique et rapide. Si nous constatons cette convergence au niveau technologique, il en va de même au niveau opérationnel. Les besoins de nos clients sont également divers et nécessitent/exigent un mélange de technologies et de compétences. 


Le risque de la consolidation est de perdre son identité originelle et donc ses points forts et distinctifs. Ce phénomène devra être observé en 2023 et au-delà. 
 
Je vous donne rendez-vous en 2024 pour un prochain billet et pour juger de la pertinence de celui-ci. En espérant que la lecture de celui-ci vous aura plu.

Nous contacter 

Sujets Gestion électronique de documents, Cloud, ECM, sécurité des données, SaaS, ESN